ABIDJANNEWS
AbidjanNews est une site moderne d'informations diversifiées. faisons la promotion d'une nouvelles façon d'informer!

BREAKING NEWS

Partagez

49 Soldats Ivoiriens arrêtés au Mali et arrestation de Pulcherie GBALET / la PEC-CI donne sa position et fait des propositions.

https://afrikafreelance.com/

Mesdames et Messieurs de la Presse Nationale et Internationale,
Chers invités ;
Conformément à notre engagement pris, nous tenons chaque mois une conférence de presse afin de nous prononcer sur les sujets d’actualités et surtout donner la position des 35 Organisations, Associations, ONG et Mouvements de la Société Civile ivoirienne que nous présidons.
Vu la sensibilité de l’actualité du moment, qui porte sur l’arrestation des 49 Militaires ivoiriens au Mali et celle de Mme Pulchérie Gbalet qui défraie la chronique, nous avons tenu une réunion extraordinaire du comité Exécutif des 35 Organisations que nous présidons, afin de donner notre analyse et position.
Le premier point de notre conférence de presse de ce jour va porter sur le cas des 49 Militaires ivoiriens arrêtés au Mali.
Mesdames et Messieurs, permettez-moi au nom du Comité Exécutif des 35 Organisations que nous présidons, d’adresser nos vifs remerciements et toute notre reconnaissance au Chef de l’Etat, Son Excellence Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire pour toutes les actions diplomatiques menées et surtout d’avoir privilégié la voie du Dialogue, afin de trouver une solution idoine pour faire libérer nos frères et sœurs militaires qui sont détenus sur le sol malien.
Je voudrais rappeler à toute fin utile à tous nos compatriotes que le dossier des 49 Militaires est avant tout un dossier d’Etat et le Chef suprême de l’armée ivoirienne s’appelle Alassane Ouattara. En tant qu’acteur important de la Société Civile ivoirienne, nous avons jugé utile par principe d’adresser une lettre officielle au Président de la République en date du 27 Juillet 2022, afin de solliciter son avis favorable dans un souci permanent de contribuer à trouver une solution idoine pour la libération de nos frères et sœurs Militaires détenus au Mali, un pays frère. Notre action en tant qu’acteur important de la Société Civile ivoirienne, s’inscrit dans un cadre légal et notre objectif à travers cette lettre adressée au Chef de l’Etat, était d’apporter notre soutien total au Gouvernement ivoirien, et surtout conjuguer ensemble nos efforts pour rappeler aux autorités maliennes les liens de fraternité ancestraux qui existent entre nos deux peuples, pour atténuer la vive tension qui règne en ce moment entre nos deux peuples frères.
Mesdames et Messieurs, nous notons également avec beaucoup de tristesse comme tous les ivoiriens que depuis le 10 Juillet 2022, date d’arrestation de nos frères et sœurs militaires sur le sol malien, et malgré tous les efforts de nos Gouvernants auprès des nouvelles autorités maliennes, les 49 Militaires sont toujours maintenus en prison.
Après une analyse minutieuse des forces et faiblesses des différentes actions en cours du Gouvernement ivoirien, nous estimons que l’heure est venue pour toutes les forces vives de la Nation d’apporter leur soutien total au Gouvernement de Côte d’Ivoire en cette période cruciale de l’histoire de notre pays, qui est confronté à une situation qui pourrait mettre en péril la stabilité et la Paix sociale.
Nous invitons le Chef de l’Etat, son Excellence Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire à associer pleinement les deux anciens Chefs de l’Etat, à savoir le Président HENRI KONAN BEDIE, doyen d’âge de la scène politique ivoirienne et le Président Laurent GBAGBO, afin qu’ils puissent ensemble conjuguer tous leurs efforts pour accentuer la Diplomatie tout en privilégiant la voie du Dialogue pour trouver une solution définitive à cette crise des 49 Militaires ivoiriens qui défraie la chronique au plan national et international.
Le Comité Exécutif des 35 Organisations de la Société Civile ivoirienne que nous présidons, demande à tous les acteurs politiques ainsi que ceux de la Société Civile de taire leurs divergences afin que chacun puisse contribuer durablement à la préservation de la PAIX en évitant d’engager des actions solitaires et infondées qui pourraient mettre de l’huile sur le feu, car nous n’avons pas le droit de nous battre derrière la mère Patrie agonisante.

Nous proposons à Son Excellence Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, d’envoyer une Mission de haut niveau composée des deux anciens Chefs d’Etats à savoir le Président HENRI KONAN BEDIE et le Président Laurent GBAGBO auprès de son jeune frère le Président de la Transition malienne, son Excellence ASSIMI GOITA Chef d’Etat, dans un souci permanent de lui rappeler les liens ancestraux qui existent entre nos deux peuples depuis les indépendances, aussi demander la clémence du Chef de l’Etat ASSIMI GOITA tout en lui rappelant qu’aucune œuvre humaine sur cette terre des hommes n’est parfaite.
Nous interpellons vivement le Président de l’Assemblée Nationale, Son Excellence ADAMA BICTOGO, à s’auto saisir du dossier des 49 Militaires ivoiriens arrêtés au Mali, à diligenter une enquête parlementaire afin d’éclairer le peuple de Côte d’Ivoire et situer les responsabilités.
Mesdames et Messieurs, le deuxième point de notre conférence de presse de ce jour porte sur l’arrestation de Madame Pulchérie Gbalet, Présidente de Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI).
Après avoir analysé la situation et les conditions dans lesquelles Madame Pulchérie Gbalet, membre de la Société Civile ivoirienne a été arrêtée, le Comité Exécutif des 35 Organisations, Associations, ONG et Mouvements de la Société Civile ivoirienne que nous présidons, déplore la manière utilisée par la Police Nationale de Côte d’Ivoire pour cette arrestation. Aussi, avons-nous suivi avec intérêt comme tous les ivoiriens le vendredi 26 Août 2022, la Conférence du Procureur de la République près du Tribunal de Première Instance d’Abidjan–Plateau, Monsieur Adou Richard, qui a donné les motifs de l’arrestation de Madame Pulchérie Gbalet et les faits qui lui sont reprochés.
Le Comité Exécutif des 35 Organisations de la Société civile ivoirienne dénommée PEC-CI que nous présidons, demande la clémence du Chef de l’Etat, son Excellence Alassane Ouattara afin que notre sœur, mère de famille, puisse retrouver la liberté. Oui Monsieur le Président, vous ne cessez de dire dans toutes vos déclarations que vous êtes l’un des fils héritier du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne feu Félix Houphouët Boigny, homme de PAIX, de Compromis et de Dialogue. Au nom donc de la réconciliation Nationale, ce grand projet qui vous est si cher, Monsieur le Président Alassane Ouattara, les 35 Organisations de la Société Civile ivoirienne que nous présidons demandent solennellement votre clémence afin que Madame Pulchérie Gbalet puisse retrouver la Liberté sans condition, car aucune œuvre humaine sur cette terre n’est parfaite.
Nous tenons ici à féliciter toutes les Organisations de défense des droits de l’homme qui se sont engagées de près comme de loin pour apporter leur contribution pour la libération de Mme Pulchérie Gbalet. Aussi, invitons- nous tous nos frères et sœurs de tous les Partis politiques sans exception, ainsi que ceux de la Société Civile ivoirienne à privilégier toujours la voie du Dialogue pour régler nos différends, car la Côte d’Ivoire notre beau pays est une et indivisible. Toutes nos actions au sein de la Société Civile ivoirienne s’inscrivent dans l’apport de notre contribution pour l’instauration d’un Etat de droit et démocratique, un Etat ou les libertés individuelles et collectives sont respectées, un Etat ou les enfants des pauvres ont les mêmes chances que ceux des riches.
Aussi, notre second objectif prioritaire en tant qu’acteur important de la Société Civile ivoirienne, est de suivre quotidiennement les différentes actions du Gouvernement ainsi que ceux des acteurs politiques, afin d’analyser minutieusement les forces et faiblesses, les interpeller, faire des observations et des propositions constructives dans un souci permanent de contribuer à améliorer les conditions de vie de nos populations ivoiriennes, préserver la Stabilité de notre Pays et cette denrée rare qu’est la PAIX. Notre neutralité doit être toujours objective afin d’éviter d’être étiqueté par les observateurs et certains acteurs de la société comme étant militant d’un Parti de l’opposition ivoirienne ou un militant proche du Parti au pouvoir.
Mesdames et Messieurs, comme nous l’avons dit, aucune œuvre humaine n’est parfaite sur cette terre des hommes, raison pour laquelle le Comité Exécutif des 35 Organisations de la Société Civile ivoirienne que nous présidons, demande la clémence du Chef de l’Etat, son Excellence Alassane Ouattara, afin que Mme Pulchérie Gbalet puisse retrouver la liberté.
Que DIEU Tout Puissant, Maitre du Temps et de la Vérité, donne la force nécessaire et l’espoir d’un avenir meilleur à tous nos frères et sœurs qui traversent des épreuves.
Fait, à Abidjan le 1er Septembre 2022

Je vous remercie
EBRIN Yao Remi

https://afrikafreelance.com/

CAM

@abidjannews2

Partagez

https://afrikafreelance.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
25 − 16 =