ABIDJANNEWS
AbidjanNews est une site moderne d'informations diversifiées. faisons la promotion d'une nouvelles façon d'informer!

BREAKING NEWS

Partagez

Côte d’Ivoire-Culture / 2e édition du FESTIWEM : Satisfecit total

https://afrikafreelance.com/

Débute vendredi 12 août 2022 par une conférence-débat au foyer des jeunes de Marcory, la deuxième édition du festival Wè de Marcory, a fermé ses portes dimanche 14 août 2022 au stade Konan Raphael. Occasion donnée au Commissaire Général Olivier Yro, de présenter au monde entier, tout le riche patrimoine culturel des peuples Wè.
Comme lannée dernière, la deuxième édition du Festiwem a ouvert ses portes au foyer des jeunes de la commune de Marcory le 12 août 2022. Ici, trois panels, présentés par trois grandes figures de lergonomie culturelle des peuples Wè, ont été organisés autour du thème principal marquant la deuxième édition de ce festival : « Traditions et Environnement ».
Si le premier panel de cette série des réflexions a été brillamment exposé par lingénieur culturel, Dr Alain Tailly avec pour sous-thème : « Célébration dun centenaire en pays Wê», les deux autres panels, en loccurrence : «  La place de la musique dans la préservation de la culture Wè : cas du Glah » et « Tourisme culturel et développement communautaire, quel impact pour la cohésion sociale », ont été respectivement exposés par Dr Koné Bassirima, Maître Assistant de conférence à luniversité Félix Houphouët-Boigny de Cocody et M. Kouadio Hyppolite, expert à Côte dIvoire Tourisme (CIT).
Parmi les nombreuses personnes venues de partout pour prendre part à cette conférence-débat en ouverture de cette deuxième édition de Festiwem, lon pouvait voir entre autres dans la salle, la présence très remarquée de lex-ministre dEtat Angèle Gnonsoa auprès de qui lon pouvait également apercevoir la professeure duniversité Guidy Wandja Joséphine.
Après cette première partie de la première journée en ouverture du Festiwem et consacrée à la conférence-débat autour du thème : « Traditions et Environnement », toute la délégation sest ensuite déportée au stade Konan Raphael de Marcory-Sicogi pour la coupure officielle du ruban et découvrir les saveurs gastronomiques, chorégraphiques, musicales et artisanales.
Cet acte solennel a été posé par le patron de la cérémonie, le ministre dEtat Emile Constant Bombet, par ailleurs membre du Collège des Doyens des cadres du Guémon et du Cavally. Il était accompagné à ce lieu dune très forte délégation composée de lex-ministre dEtat Angèle Gnonsoa, lex-ministre Hubert Houlaye, Mmes Angele Gnonsoa, Gudi Wandja, Guy Monsio Joseph, Tahou René chef central des Wè de Marcory et bien dautres cadres et doyens de la même région.
Après les civilités traditionnelles dusage, le Commissaire Général du Festiwem Olivier Yro, sest dabord félicité de la tenue de cette deuxième édition du Festiwem avant de se dire fier de lappui quil a reçu du député-maire de Marcory Aby Raoul, de la ministre de la Culture et de la Francophonie Françoise Remarck ainsi que de tous les cadres et doyens de sa région dorigine le Guémon et le Cavally qui lui ont fait linsigne honneur de rehausser limage de marque du Festiwem par leur présence effective et leurs bénédictions.
Il a indiqué que cela dénote de lintérêt que les uns et les autres portent à lendroit de la culture Wè en particulier et la culture tout simplement en tant que vecteur de rapprochement des peuples et du vivre-ensemble. Quant à la représentante du député-maire de Marcory et président de cette deuxième édition du Festiwem, Mme Fauquemberg ép. Amoakon a dabord reconnu tout le dynamisme du Commissaire Général Olivier Yro avant de lui donner par la suite et au nom du député-maire Aby Raoul, tout le soutien quil désire pour les éditions à venir.
Quant à lex-ministre dEtat Emile Constant Bombet, il sest fortement réjoui de lavènement de ce festival qui vient enrichir tout le patrimoine culturel ivoirien et a encouragé les initiateurs. Car, a-t-il précisé, « vous nêtes solides que lorsque vous vous adossez sur votre culture ».
Pour le représentant de Françoise Remarck, la ministre de la culture et de la francophonie, Koffi Mark Jossen, il a reconnu que le Festiwem vient répondre aux préoccupations de la ministre concernant sa politique de valorisation de la culture ivoirienne dans chacune des localités des régions du pays. Lambition étant alors de faire du tourisme ivoirien un véritable pôle touristique de première destination sur le continent africain. Cest pourquoi il a insisté en laissant savoir que le Festiwem est pour le ministère, un instrument à saisir et à entretenir pour une mise en évidence de cette politique.
Après toutes ces civilités des officiels, place a été laissée au show-party. Un grand moment de réjouissance au cour duquel, les festivaliers venus nombreux et de toute part, ont fort apprécié la prestation des Glaé venus de Guéhouo et de Tiagnini (Bangolo) ainsi que celle des chansonniers. Les artistes tradi-modernes Blé Tindé, Belier Blanc, Guetro de Bahibly, Guy de lOuest, Cissé de Guitrozon, Simplo de Seba etc
Au total, durant trois jours, Marcory a vécu un événement grandeur nature non seulement en termes de qualité déminentes identités remarquables sollicitées pour animer des conférences publiques mais aussi, de hautes personnalités politiques et des chefs traditionnels qui ont béni cette initiative. Rendez-vous est pris donc pour lannée prochaine en 2023.

Olivier Yro

https://afrikafreelance.com/

Partagez

https://afrikafreelance.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
11 × 19 =