ABIDJANNEWS
AbidjanNews est une site moderne d'informations diversifiées. faisons la promotion d'une nouvelles façon d'informer!

BREAKING NEWS

Partagez

La CGECI renforce les compétences de ses membres pour lutter plus efficacement contre la violence et le harcèlement sexuel dans le monde du travail à travers un atelier

https://afrikafreelance.com/

Ce jeudi 30 juin 2022 une formation et réflexion initiées par l’Organisation Internationale  du Travail (OIT) à rassembler les membres du personnel de la CGECI autour du thème : « lutte contre la violence et le harcèlement dans le travail ».

Cet atelier destiné à 30 participants, durera deux jours et est dispensé par Mme N’DIAYE Fatim Christiane Spécialiste principale en genre, égalité, équité et diversité pour l’Afrique de l’Ouest au Bureau Régionale de l’OIT basée à Dakar.

L’objectif dudit atelier est de renforcer les capacités techniques de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) à mieux appréhender la violence et le harcèlement au travail et lutter efficacement contre le phénomène au sein des entreprises.

En juin 2019, lors de la conférence du centenaire de l’OIT, la convention (n°190) sur la violence et le harcèlement au travail et sa recommandation (n°206) ont été adoptées. Lors de leur adoption, la communauté mondiale a clairement indiqué que la violence et le harcèlement dans le monde du travail ne doivent pas être tolérés et qu’ils doivent cesser.

La convention définit la violence et le harcèlement comme «toute une gamme de comportement et de pratiques, qu’ils soient uniques ou répétés, qui visent, entraînent ou sont susceptibles d’entraîner des dommages physiques, psychologiques, sexuels ou économiques, et comprennent violence et harcèlement fondés sur le genre ».

Les solutions pour l’élimination de la violence et du harcèlement nécessitent une approche sensible au genre aux moyens d’actions qui s’attaquent spécifiquement aux dimensions du genre de la violence et du harcèlement et s’attaquent à leurs causes sous-jacentes, y compris les formes multiples et colisées de discrimination, les stéréotypes de genre et les relations de pouvoir inégales fondées sur le genre.

https://afrikafreelance.com/

«L’Entreprise gagne énormément à lutter contre la violence et le harcèlement dans le travail car ces fléaux créent un climat malsain, insécure et ternissent l’image des sociétés. Leurs éradications profiteraient considérablement aux Entreprises» a fait savoir Madame N’DIAYE Fatime Christiane en charge de la formation.

Monsieur MAR Mao président de la Commission Emploi Relation Social CGECI a estimé pour sa part qu’au sortir de cet atelier, tous les participants pourront être duplicateurs de la formation, de bonnes pratiques et en faire une large diffusion.

CAM

@abidjannews2

Partagez

https://afrikafreelance.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Résoudre : *
30 × 12 =