ABIDJAN NEWS
Site de traitement des informations générales sur le plan local et international.
Listen to this article

24 Agents de contrôle de la Chambre Nationale des Métiers de Côte d’Ivoire (CNMCI) prêtent serment à Abidjan ce Mercredi 5 juin 2024

211

- VOTRE PUB ICI-

Listen to this article

Ce sont au total 24 Agents de contrôle de la Chambre Nationale des Métiers qui ont prêté serment à Abidjan ce jeudi 5 juin 2024, au tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau pour la bonne exécution de leurs obligations.

C’est a cet effet que ses agents ont  successivement juré d’exercer leur fonction avec probité, dans le respect des textes, sous l’œil attentif du Président de la CNMCI, qui a profité de cette aubaine pour conseiller les impétrants que cette prestation leur impose honnêteté, intégrité, loyauté et observation des règles morales dans l’exercice de leur fonction dans le secteur de l’artisanat tout en lançant un appel aux artisans.

« Pour moderniser le secteur et sortir de l’informel, il va falloir que les artisans se conforment à la loi et moderniser leur activité afin de leur permettre au bout de pouvoir créer de la richesse en participant aux appels d’offres et en participant à la reconstruction du pays parce que l’artisanat fait 245 corps de métiers » a déclaré Kassoum BAMBA président de la  Chambre Nationale des métiers.

Melissa AKOU l’une des Impétrantes s’est félicité de sa nouvelle mission, « On a du travail a faire maintenant, on a un recadrement des artisans de Côte d’Ivoire a faire et on sera sur le terrain pour effectuer un contrôle assidu, on invite tous les artisans de Côte d’Ivoire à aller s’immatriculer et à avoir les cartes nationales de métiers parce que c’est dans ce sens là que nous allons travailler» a-t-elle fait savoir.

Pour rappel, la CNMCI et une institution  consulaire créée par le décret N° 93-01 du 7 janvier 1993. Elle représente les intérêts des opérateurs économiques du secteur de l’artisanat et les entreprises de métiers auprès des Pouvoirs Publics. Elle représente 40% de la population active, un potentiel de 2,5 millions d’opérateurs, un fort vecteur de lutte contre la pauvreté et le chômage, un fort vecteur de création de richesses et des disparités régionales.

 

CAM

@abidjannews2