ABIDJAN NEWS
Site de traitement des informations générales sur le plan local et international.
Listen to this article

Comment les ivoiriens s’informent en 2023? : Présentation des résultats de l’enquête nationale

385

- VOTRE PUB ICI-

Listen to this article

Les Résultats montrent que la TV est le moyen d’information le plus utilisé. 

Cette cérémonie de présentation des résultats qui est une initiative de l’Autorité nationale de la presse (ANP), vise à répondre aux besoins des Ivoiriens en matière d’information. Elle s’est tenue, le jeudi 27 juin 2024 à la Maison de la presse d’Abidjan-Plateau.
Selon l’étude, 34,4% des Ivoiriens alphabétisés estiment que le traitement des sujets liés au coût de la vie pourraient revitaliser la vente des journaux, tandis que 65,6% jugent que la liberté de la presse est une réalité en Côte d’Ivoire.

Pour Mme Boni Claverie, : «Faire des sujets relatifs aux réalités des populations comme la cherté de la vie, est ce qui importe aux lecteurs. Tout le monde n’aimerait pas lire que les sujets politiques ».

En ce qui concerne les médias les plus connus, 75,7% des personnes interrogées s’informent principalement par la télévision, avec la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI1), en tête, 26,9% préfèrent la radio, notamment Radio France Internationale (RFI) avec 28,5% d’auditeurs.

Quant à l’internet et à la presse écrite digitale, ils captent l’attention de 73,7% de la population parmi lesquels Fraternité Matin se distingue avec 69,7%, comme le journal le plus lu et connu et 20,9% pour les personnes qui s’informent par le bouche à oreille.

L’enquête, menée à travers un sondage en ligne et des questionnaires administrés à l’échelle nationale, a été saluée par Samba  Koné, qui a exprimé sa reconnaissance à l’Agence de soutien et de développement aux médias (ASDM), le Cabinet d’études SIVES, ainsi que Traoré Lacina, responsable de l’étude, pour leur contribution.

La cérémonie s’est tenue sous la présidence du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, qui n’a pas manqué de souligner sa préoccupation quant à la chute de la presse imprimée, dont le chiffre d’affaires a baissé de manière alarmante à 546 millions de FCFA en 2023, contre 6 milliards en 2011.

Myriam Haby