ABIDJAN NEWS
Site de traitement des informations générales sur le plan local et international.
Listen to this article

Journée de la Fin impunité / Justice pour Sylvain et Desiré

424

- VOTRE PUB ICI-

Listen to this article

A l’instar du monde entier, la Côte d’Ivoire a célèbre ce mercredi 2 novembre 2023, la Journée Internationale de la fin de l’impunité pour les Crimes commis contre les Journalistes.A cette occasion, l’Organisation des Journalistes Professionnels de Côte d’Ivoire (OJPCI) a marqué cette journée par une manifestation qui a eu lieu au terrain de jeu de la Cité policière située en face du ministère de la Défense, avec comme parrain, le maire de la commune du Plateau Jacques Ehouo.

L’Unesco et la Commission Nationale des Droits de l’Homme(CNDH) étaient présentes aux côtés des journalistes pour leur apporter l’appui institutionnel.

A cet effet, deux matchs de football ont meublé l’édition 2023 de la Jificcji. deux équipes de football composées de femmes, et d’hommes Journalistes ont opposées deux équipes d’hommes et femme de de la cité policière.

A la suite des deux matchs les équipes féminine et masculine de la cité policière ont remporté la victoire par un score de 1-0 pour les femmes et 6-0 pour les hommes.

Dr Kouamé Jean-Louis, conseiller municipal, représentant Jacques Ehouo, maire du Plateau a félicité et donné son appui contre les violences et abus faits aux journalistes dans l’exercice de leur métier.

Any Bertin Président de la Fédération ivoirienne des associations et clubs pour l’UNESCO (FIACU), représentant, le professeur Soro, Secrétaire général de la commission nationale de l’Unesco a pour sa part encouragé l’initiative qui montre l’intérêt de la sécurité et de la vie du journalistes en Côte d’Ivoire.

Olivier Yro , président de l’Ojpci a rappelé le bien-fondé de cette journée Internationale. << le monde entier célèbre la journée Internationale de la violence et des crimes commis contre les journalistes. Et les journalistes de Côte d’Ivoire ne doivent pas être en retrait>>, a laissé entendre Olivier Yro président de l’Ojpci.
avant de rappeler que les cas de disparitions des journalistes Sylvain Gagnetau, Désiré Gnonsiohoue et Ange Lath n’ont pas encore été élucidée par la justice ivoirienne.

Il est à noté que la journée Internationale de la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes
est née de l’assassinat de deux journalistes français Ghislaine Dupont et Claude Verlon enlevés et tué par des Djiadistes au Mali en 2013.

 

CAM

@abidjannews2