ABIDJAN NEWS
Site de traitement des informations générales sur le plan local et international.
Listen to this article

Journée Scientifique de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire : La santé mentale des acteurs de la recherche scientifique mise en exergue

75

- VOTRE PUB ICI-

Listen to this article

La journée scientifique de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire a été organisée le mercredi 29 mai à la salle de conférence de l’institut autour du thème  » La santé mentale des acteurs de la recherche scientifique ».


Fruit de la collaboration entre l’IPCI et le Programme National de Santé mentale ( PNSM), l’événement a permis de mettre en lumière l’importance de la santé mentale dans le milieu de la recherche scientifique et d’explorer des moyens concrets de soutenir le bien-être des acteurs de la recherche.

Ce fut également un cadre d’appel aux instituts de recherche pour qu’ils investissent dans les agendas de recherches pour produire des thématiques de recherche opérationnelle pour aider aux politiques, aux intervenants de santé publique.
S’exprimant à cette occasion, Prof. Mireille Dosso, directeur de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire, a traduit son enthousiasme de voir la journée scientifique s’ouvrir à d’autres structures, espérant qu’elle favorise des échanges fructueux visant à l’amélioration de la santé publique.

Elle a souhaité que des astuces , des outils soient donnés aux chercheurs et personnels de laboratoire afin de déstresser puisque les problèmes familiaux, sociaux impactent négativement le travail au quotidien.
Au cours de la conférence inaugurale, Prof. KOUA ASSEMAN MÉDARD, Directeur coordinateur du programme national de la santé mentale ( PNSM) a rappelé l’importance de la compréhension de la santé mentale pour le chercheur , les défis liés à la santé mentale dans le monde de la recherche, focus sur des situations de stress dans le milieu de la recherche et les 10 outils ( conseils) pour prendre soin de la santé mentale.


Le directeur coordinateur du programme national de santé mentale, Prof. KOUA ASSEMAN MÉDARD, a expliqué que le premier outil de travail d’un chercheur c’est sa composante cognitive .
La bonne santé mentale d’un chercheur produit des recherches de qualité, a soutenu, insistant sur le fait que la productivité intellectuelle d’un chercheur est conditionnée par un état de bien-être psychologique de sa santé mentale.
« Les quatre composantes majeures ( cognitive , affective, physiologique et comportementale) constituent la clé de voûte pour qu’une personne soit dans un état de bien-être productif et contributif », a fait le coordinateur.
Pour lui, il est important que les structures de recherche pensent à intégrer ou réintégrer la politique institutionnelle en matière de santé mentale. Il y a beaucoup davantage dans cette intégration dans le sens où cette politique permet de réduire les coûts de consommation des services d’assurance, de réduire l’incapacité professionnelle et de réduire les taux d’accident de travail.

Outre les discours officiels, un panel a été organisé autour du thème  » santé mentale des enseignants chercheurs »
Les panelistes ont traduit la nécessité de développer un plan national de sensibilisation , de promotion , de prévention et de soin curatif dans le monde du travail . Tous ont relevé les défis majeurs qui attendent le programme pour toucher la majorité de la population qui vit le stress au quotidien.

Dr N’ Guetta Essan , médecin chargé de la santé du personnel de l’IPCI a insisté auprès du personnel de suivre la démarche entreprise par la direction de l’IPCI pour le dépôt urgent des pièces nécessaires à l’établissement des dossiers médicaux du personnel en vue d’un meilleur suivi et prise en charge médicale.

Edmond