ABIDJAN NEWS
Site de traitement des informations générales sur le plan local et international.
Listen to this article

Le roman  » la rose de Rose » d’Edmond Kouassi, une œuvre littéraire sentimentale dénonciatrice des mariages par intérêt

170

- VOTRE PUB ICI-

Listen to this article

Le roman « La rose de rose » est un roman constitué de 5 chapitres, suivant : Destin croisé, nouvelle page, les retrouvailles, pénible traversée et la délivrance dont la trame s’articule autour d’un brin d’histoire vraie et mélangée d’histoire imaginaire pour produire ce délice livresque. c’est une oeuvre de 183 pages disponibles sur le marché depuis le 15 mai 2024 et édité par la maison d’édition Zénith. Le roman est vendu à la librairie groupe de France

C’est une littérature sentimentale basée sur les côtés obscurs de la vie qui jalonnent notre quotidien. La jalousie, l’hypocrisie, la polygynie, et ses revers, la méchanceté des cœurs, l’égoïsme et le sentiment de supériorité comportementale vis des autres .

Des enseignements sur la vie matrimoniale et des leçons de développement personnel pour franchir les obstacles de la vie pour atteindre la réussite et obtenir la délivrance. Aussi, l’amour au sens strict du terme et au sens large et le sacrifice de soi.

La particularité de ce roman c’est la dénonciation des mariages par intérêt dans nos sociétés ?

Le regard de la société africaine vis à vis des mariages entre un jeune homme et une dame mature. La confiance de soi pour aboutir à son objectif de vie car la trame tourne autour des ces trois faits. 

Une dame analphabète ( Rose) et un homme intellectuel pour obtenir sa pension à la retraite et les avantages liés a cet acte civil et après avoir obtenu gain de cause l’humilie, la violence, la rabaisse, la ridicule pour la pousser au divorce.

 

Une dame mature( Flora ) qui épouse un jeune homme (Henry) et subit toute la colère et la rage de ses proches.

Un jeune ( Henry) qui reste focus sur son objectif de vie malgré les événements tragiques qui jalonnent son existence. Il transforme tout cela en acte positif en conservant ses principes de vie.

Dans l’entendement de la plupart, il est inconcevable cette situation qui est mal vue par la société.
Nous devons vivre avec l’évolution du temps car l’amour n’a pas d’ âge. Mais en Afrique cet aspect est très mal perçu et vu quand la mariée a un écart d’âge très prononcé par rapport au marié.
C ‘est un fait aussi dénoncé dans ce roman  » la rose de Rose »

Nous avons coutume de penser à tord ou à raison que c’est les femmes seulement qui se marient par intérêt , il ya beaucouop d’hommes qui se marient par intérêt parce que la femme peut lui apporter quelques choses. Quand cette dernière n’arrive plus ou quand l’homme a profité et atteint son but c’est là que toute la haine s’amplifie dans le foyer.
C’est cette histoire que ce roman dénonce.
La violence conjugale s’installe, il faut savoir partir pour éviter la mort car ce phénomène prend de l’ampleur.

C’est un roman de sensibilisation contre la violence conjugale.

Le mariage n’est pas une fin en soi. Il faut sortir de ce cercle vicieux de la violence et vivre sa vie en paix et s’en sortir au lieu d’être dans un mariage où règne la violence et la manipulation.

C’est un fléau qui cause des morts. La violence règne dans plusieurs foyers et entraîne des dégâts énormes. Amener ces femmes à se prendre en charge et sortir de cette violence. Qu’elle soit des femmes mères-pères dans la tranquillité et avoir la paix du cœur.

Présentation de l’écrivain

Je me nomme KOUASSI Kouadio Edmond à l’état civil mais Edmond k kouassi pour oeuvre littéraire. Je suis né 1979 à Adzopé mais originaire du centre de la côte d’ivoire. Après un BAC D obtenu au CNPTE du plateau je poursuis mes études universitaires à Université Félix houphoeut Boigny avec un DEA en géographie en poche . Ensuite, j’intègre l’école normale supérieure pour obtenir un CAFCO et enfin master 2 en communication. option relation publique.
Fonctionnaire de l’état de Côte d’Ivoire au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans l’emploi d’Inspecteur principal option orientation.

J’ai été sous-directeur des relations publiques à la direction de la communication au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de 2017 à 2022. Actuellement, je suis le responsable de la communication de l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire.

Je suis membre du bureau de l’association Cercle des Plumes Ivoiriennes en tant que Commissaire aux comptes,
membre de l’association des écrivains de Côte d’Ivoire,
Membre du burida option littéraire, Contributeur sur operanews

Auteur du roman l’amoureux malheureux et la rose de Rose.

 

CAM

@abidjannews2