ABIDJAN NEWS
Site de traitement des informations générales sur le plan local et international.
Listen to this article

La Ministre Euphrasie YAO vend sa méthode de Conscientisation Formation Action (COFA) au 3e forum mondial de l’UNESCO au Brésil

638

- VOTRE PUB ICI-

Listen to this article

La Titulaire de la chaire UNESCO « Eau Femmes et pouvoir de Décisions « , par ailleurs conseillère spéciale du Premier Ministre, Chef du gouvernement en charge des questions du Genre, Madame Euphrasie YAO a hautement représenté la Côte d’Ivoire du mercredi 29 novembre au vendredi 01 décembre 2023 à São Paulo (Brésil), dans le cadre de la 3e édition du forum mondial de l’Organisation des nations unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) sous le thème  »La course au sommet : Faire de l’équité et de la justice raciale une priorité des agendas de développement  »


Cette rencontre a permis de réfléchir sur l’importance de placer les questions du genre, de la discrimination et du racisme au centre de l’élaboration et de la mise en œuvre des stratégies de développement socio-économiques.

La Ministre Euphrasie YAO a fait d’importantes communications qui ont porté sur les causes et conséquences des violences basées sur le genre. Elle a expliqué en long et en large la politique de SEM Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire qui fait du traitement des questions du genre une priorité.

 

Dans cette logique, la Titulaire de la chaire UNESCO a égrené un chapelet de doléance visant à éveiller les consciences à travers la méthode de Conscientisation formation actions pratiques (COFA) développée par elle-même Elle a de ce fait relevée l’importance de se former mais surtout de « s’informer » pour comprendre l’écosystème lié à la thématique des discriminations raciales ainsi que celles basées sur le genre qui sont à l’origine des inégalités; passer du changement de mentalité à une mentalité de changement; Faire de la question de la transversalité et de l’inclusion une réalité et une priorité pour garantir l’impact à grande échelle sur les communautés ».


Plusieurs pays ont participé à ce important rendez-vous, au nombre desquels : le Brésil, le Népal, le Mexique, le Panama, le Honduras, l’Argentine, le Canada, les Etats Unis d’Amérique, le Zimbabwe, l’Afrique du Sud, la Tanzanie, la RD Congo, la France, le Rwanda, le Burundi, le japon, et l’Italie etc . Ils ont partagé leurs expériences et les bonnes pratiques pour s’attaquer à la discrimination fondée sur le Genre, les injustices de l’histoire, le racisme systémique qui constituent des obstacles au développement et à la justice dans les sociétés.

Dans son adresse, Madame Gabriella Ramos, Directrice Générale Adjointe de l’UNESCO, a indiqué pour sa part, qu’ il est plus que jamais d’actualité de voir des politiques, des décisions et des actions effectives avec des moyens conséquents pour en assurer leur mise en œuvre, afin d’obtenir un impact réel sur la réduction des inégalités basées sur le genre et la discrimination raciale».

Notons que, les communications de la Côte d’Ivoire prononcées par Madame la Ministre Euphrasie KOUASSI YAO ont porté sur les thèmes suivant: « Rompre avec le statu quo : faire progresser la résilience basée le genre  et « Avec la Commission Lancée sur les causes et les conséquences des violences à l’égard des femmes, de la jeunesse et des enfants » en lien avec les 16 jours d’activisme de lutte contre les violences basées sur le Genre.


Cette rencontre a été en outre une opportunité de plus, pour les participants, d’adhérer à des sessions interactives, des sessions parallèles, des dialogues politiques, des Masters Class, des segments artistiques et créatifs qui ont été des canaux proposés par I’UNESCO.

 

Jean Marc EHOUE