ABIDJAN NEWS
Site de traitement des informations générales sur le plan local et international.

Célébration de l’année internationale du mil en Côte d’Ivoire : l’INADES Formation, le FIRCA et les partenaires s’engagent pour la promotion des millets

191

- VOTRE PUB ICI-

INADES Formation (l’Institut Africain pour le Développement Économique et Sociale) a lancé officiellement la célébration de l’année internationale du mil 2023 ce jeudi 26 octobre au siège du FIRCA (Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricole), à Abidjan-Cocody.

 

Cette initiative décrétée en Assemblée générale des nations unies par la résolution A/RES/75/263 du 03 mars 2021 sous l’impulsion de l’Inde, a pour objectif de mieux faire connaître les effets bénéfiques de la consommation du mil pour la nutrition et notamment pour la santé. Elle dévoile également les avantages de possibilités de cultiver les cultures vivrières du mil, élargie au sorgho et au fonio dans des conditions climatiques hostiles et changeantes tout en mettant en valeur l’amélioration des chaînes de valeurs dans la durabilité.

 

Il est important de noter que ses cultures céréalières à haute valeur nutritive contribuent à la santé des animaux et des humains, en particulier celle des mères et de leurs nourrissons. Il faut noter qu’elles constituent également des cultures de base traditionnelle de millions d’agriculteurs en Afrique Subsaharienne et en Asie.

 

En Côte d’Ivoire cette célébration offre l’opportunité de doter le pays d’un plan de développement de la chaîne de valeur sur les millets (mil, fonio et du sorgho). Selon les statistiques de la FAO, le pays a produit 67 000 tonnes de mil, 19 486 tonnes de fonio et 70 000 tonnes de sorgho en 2021. Toute cette production étant essentiellement assurée par les exploitants agricoles familiaux. D’où la nécessité de promouvoir ce secteur agricole par les politiques et le secteur privé afin que l’intérêt nationale porté soit plus grand et engendre une chaîne de valeur industrielle visant à créer plus d’emplois.

 

« Les millets sont considérés comme des céréales mineures. Pourtant ce sont des céréales résilientes, riche en nutriments et résistantes au changement climatique. Son adaptation à une variété d’environnement, fait de lui, une culture essentielle pour l’avenir de l’agriculture et de la nutrition » à indiqué TETIALI Digbeu, PCA de l’INADES Formation.

 

DR RAJAN RAJESH, ambassadeur de l’Inde, Pays ayant décrété aux nations unies l’année 2023 année du mil, a révélé l’ambition de son pays à soutenir les producteurs et à encourager les consommations de millets en  Côte d’Ivoire.

« Nous devons continuer à soutenir nos agriculteurs, à investir dans les millets, qui présente plusieurs avantages nutritionnels. Cette cérémonie est une occasion pour nous, de réaffirmer notre aide à la population dans la production du millet. C’est une céréale qui contribue de manière significative à la sécurité alimentaire et à la nutrition, elle assure également les moyens de subsistance et les revenus des agriculteurs », s’est il réjouit.

 

CAM

@abidjannews2