ABIDJAN NEWS
Site de traitement des informations générales sur le plan local et international.
Listen to this article

Déclaration du mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » après la grâce présidentielle accordée à certaines personnalités politiques et militaires

377

- VOTRE PUB ICI-

Listen to this article

Le jeudi 22 février 2024, conformément aux pouvoirs que lui confère la Constitution, le Président Alassane Ouattara a décidé d’accorder, à l’issue d’un Conseil national de sécurité, la grâce présidentielle à certaines personnes emprisonnées depuis de nombreuses années dont le général Dogbo Blé, arrêtés aux lendemains de la crise post-électorale de 2010-2011, et Kamagaté Souleymane, dit Soul To Soul, compagnon de lutte du premier ministre Soro Guillaume, arrêté le 23 décembre 2019.
En lieu et place de la grâce présidentielle qui n’efface pas la condamnation du casier judiciaire, le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » aurait préféré l’amnistie qui permet à la Nation, à la fois, de pardonner et d’oublier afin que ses filles et fils se retrouvent. Malgré ces réserves, le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » tient à remercier le Président Alassane Ouattara de l’avoir entendu. La libération des personnalités politiques et militaires emprisonnées, pour certaines, depuis 2011 et, pour d’autres, depuis 2019 était une de ses doléances et préoccupations majeures.
Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » salue cette mesure forte qui permet non seulement aux bénéficiaires de recouvrer la liberté et de retrouver leurs familles respectives après des années de détention et de séparation mais aussi et surtout de détendre l’atmosphère politique et de favoriser des négociations pour une vie politique nationale plus saine.
Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » invite le Président Alassane Ouattara à vider les prisons ivoiriennes de tout ce qu’il reste encore de personnalités politiques et militaires. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » invite le Président Alassane Ouattara a également tout mettre en œuvre pour le retour réussi et sécurisé en Côte d’Ivoire de son fils Soro Guillaume et pour leur réconciliation définitive.
Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » prie aussi le Président Alassane Ouattara de reprendre le dialogue politique avec l’opposition et la société civile, de mettre sur la table de négociations tous les sujets susceptibles de créer une atmosphère pré- et post-électorale explosive, violente et chaotique afin d’offrir, en 2025, des élections justes, transparentes, crédibles et inclusives.
Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » invite le Président Alassane Ouattara à s’entendre avec son frère, le président Laurent Gbagbo pour, s’il le faut et dans l’intérêt de la Nation, se retirer ensemble de la compétition électorale mais tout en restant des Elders nationaux auprès de qui l’on pourrait s’abreuver en conseils pour une Côte d’Ivoire plus unie, plus démocratique et plus dynamique dans le concert des nations.
Pour le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire », ce que les populations ivoiriennes ont démontré en chœur à la face du monde pendant la CAN que notre pays a organisée et qui vient de s’achever doit continuer de parler à chacun et à tous. Les divisions et les querelles pour le pouvoir doivent être derrière nous et, nous devons construire, ensemble, dans la paix, la patrie de la vraie fraternité et de la démocratie vraie et durable.
Impossible n’est pas ivoirien et notre équipe nationale l’a brillamment démontré pendant la CAN. Désormais et plus qu’avant, le monde entier a les yeux rivés sur notre pays, la Côte d’Ivoire. Les politiques n’ont pas le droit de ruiner le retour sur le devant de la scène du soft power culturel ivoirien que la CAN a permis de confirmer à la face du monde.
Pour le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire », les politiques n’ont pas le droit d’amoindrir notre potentiel de séduction aux effets multiplicateurs pour l’économie. Nous devons continuer de toujours bien nous vendre sur tous les plans, y compris politique (dans l’entente politique). Les générations à venir d’ivoiriens y gagneront grandement.

Fait à Abidjan, le 23 février 2024.
Pour « Les Démocrates de Côte d’Ivoire ».

Le Président
Pr. Séraphin Prao