ABIDJAN NEWS
Site de traitement des informations générales sur le plan local et international.

Déclaration du mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » après la victoire des éléphants à la CAN 2023

248

- VOTRE PUB ICI-

Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » se réjouit de la victoire des éléphants de Côte d’Ivoire à l’issue de la CAN 2023 organisée par notre pays et qui a coûté un peu plus de 500 milliards de nos francs au contribuable. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » félicite l’entraîneur Emerse Faé et tout l’encadrement technique pour avoir totalement transformé une équipe de Côte d’Ivoire donnée éliminée après le naufrage contre la Guinée équatoriale et qui a été sauvée in extremis, après le match du Maroc contre la Zambie, en étant parmi les meilleurs troisièmes.
Au vu de cet excellent résultat, le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » exige, pour cet entraîneur de qualité et au coaching payant, un salaire à la dimension de son sacre et de l’énorme travail abattu et que la communauté nationale en soit informée comme cela se fait avec les entraîneurs étrangers. Nous avons le devoir de valoriser nos compétences locales et de les récompenser à la hauteur de leurs efforts et de leurs réussites. Il faut sortir des schémas coloniaux et décoloniser nos esprits.
Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » félicite aussi les joueurs qui ont su faire preuve de résilience et puiser en eux-mêmes les ressources nécessaires pour être plus conquérants et remplacer la tristesse et l’amertume de tout un peuple par une joie immense en lui offrant la coupe qui consacre le champion d’Afrique des nations.
Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » félicite également les gouvernements successifs des Premiers ministres Patrick Achi et Robert Beugré Mambé et le Président Alassane Ouattara qui ont organisé, de l’avis même du président de la CAF, « la meilleure CAN de toute l’histoire de la CAF » et qui a été une belle vitrine pour la Côte d’Ivoire et une belle promotion de l’« ivoirian way of life » où la résilience et la joie de vivre en toutes circonstances se mêlent à une hospitalité légendaire et à un amour d’autrui contagieux.
Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » appelle à continuer la promotion de ce mode de vie ivoirien dans le cadre de l’économie des biens culturels. Nous aurions tort de ne pas donner une valeur marchande à ce mode de vie qui nous caractérise en tant qu’ivoiriens. Notre monde en proie aux guerres, aux troubles, au stress de tous ordres a besoin de ce mode de vie qui nous rappelle notre humanité la plus simple. Le marché touristique ivoirien pourrait être enrichi avec cet autre produit culturel.
La qualité des infrastructures mises à disposition par le gouvernement a été saluée au plus haut niveau du football mondial. Elles ont été jugées « de classe mondiale ». Maintenant, il faudra veiller à leur entretien et à leur rentabilité.
La CAN 2023 a révélé aussi la force spirituelle de l’unité nationale qui peut transformer les défaites les plus amères en victoires et faire revivre, des millénaires plus tard, l’histoire biblique de Lazare à tout un peuple en quête de gloire. De mémoire d’ivoirien, c’est la première fois, depuis près d’une décennie, que les ivoiriens, tous unis et sans distinction de religion, d’ethnie, d’origine et de parti politique, montrent un tel intérêt pour l’équipe nationale et démontrent dans l’unité et la solidarité leur amour pour la patrie. La Côte d’Ivoire originelle est revenue à la vie grâce à la CAN.
Cela montre à suffisance que lorsque les ivoiriens sont unis et regardent tous dans la même direction, ils sont capables d’accomplir des miracles, même les plus inattendus. Ensemble et unis, notre force spirituelle n’a pas d’égale. Que cette victoire de nos éléphants que nous continuons de célébrer et les nombreuses leçons que nous a données cette CAN inspirent la classe politique à être unie et à regarder dans la même direction.
Pour le fauteuil présidentiel, pour le prendre ou pour le conserver, l’histoire a montré que l’on est prêt à toutes les entourloupes, à retourner les ressources de la démocratie contre la démocratie. Pour le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire », il revient au RHDP et au Président Alassane Ouattara qui en ont la responsabilité principale de créer les conditions d’une vie politique plus saine et plus harmonieuse, en l’organisant sur une base d’équité et en ne prenant pas des textes pour le seul avantage du parti au pouvoir dans le but de lui assurer une longueur d’avance sur l’opposition. Il faut se méfier des excès de l’ivresse du pouvoir et de l’orgueil boursoufflé qui sont de mauvais conseillers.
Pour le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire », c’est maintenant qu’il faut créer les conditions d’une vie politique, certes, compétitive mais juste, équitable et sereine. Ce qui s’est passé avec l’équipe nationale pendant cette CAN, avec toute la Nation unie autour d’elle et priant en chœur pour son triomphe montre que les ivoiriens sont unis mais c’est la politique qui les divise. Il est donc du devoir de la classe politique et de ses soutiens de célébrer la démocratie dans l’unité et non dans la division.
Pendant cette CAN, nous avons vu une Côte d’Ivoire diversifiée et multiculturelle être unie autour de son équipe nationale. C’est cette Côte d’Ivoire que le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » souhaite que la classe politique promeuve et défende et non une Côte d’Ivoire des blocs, des replis communautaires et tribaux, des palabres et autres divisions pour des questions politiques. Pour le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire », la nationalité ne doit plus être source de divisions en Côte d’Ivoire. De même, le fauteuil présidentiel ne doit plus être source de divisions et de conflits.
Monsieur le Président Alassane Ouattara, vous avez beaucoup fait pour la Côte d’Ivoire. Vous avez deux CAN remportées à votre actif et sous votre présidence. Vous avez de nombreuses infrastructures qui célèbrent vos qualités de bâtisseur. Maintenant, passez la main. Mettez hors d’état de nuire les détourneurs impénitents d’argent public qui, forts de supposés grands soutiens tapis dans votre machine politique, n’ont pas peur de détrousser l’Etat et passez la main.
Monsieur le Président, la politique se nourrit de signes qui sont le langage de Dieu et du destin. Il y a des signes qui sont d’accès public et il y a des signes qui reposent sur des présupposés connus des seuls initiés et qui, dans la gouvernance de tout pouvoir, expliquent la persistance de certains abus. Quand on ne fait plus peur à ceux qu’on a promus au point que la créature en impose à son créateur parce que celui-ci, affaibli, n’a plus la main, c’est que c’est la fin. Et, quand c’est la fin, c’est la fin. Il ne faut pas défier l’irrationnel.
Monsieur le Président, ne cherchez pas à vous représenter pour un autre mandat en 2025. Sachez passer la main de façon claire et sans ambiguïté. Ne laissez pas les incertitudes planer sur la Côte d’Ivoire. N’écoutez pas les courtisans qui ne pensent qu’à leurs comptes en banque en feignant de penser à vous.
Laissez cette joie immense que vous avez su donner aux ivoiriens et qui les habite présentement entretenir votre image dans leur cœur. Sachez passer la main et c’est maintenant, en cette année même. Vous sauverez la Côte d’Ivoire et vous sauverez votre héritage. C’est le moment et, votre nom sera célébré de générations en générations et votre œuvre, préservée.
Il faut éviter, en 2025, le choc des plaques tectoniques qui provoque des tremblements de terre. Pour le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire », la gouvernance politique actuelle de la Côte d’Ivoire où un camp pense que le pouvoir du peuple est sa propriété et méprise les autres ne nous inspire pas à l’optimisme pour 2025. Seul le sacrifice de votre personne, en cédant le fauteuil présidentiel, peut permettre d’éviter à la Côte d’Ivoire cette funeste éventualité. Le monde dans lequel nous vivons n’est pas stable et, il nous faut tous éviter d’être nous-mêmes la source de notre instabilité.
La Côte d’Ivoire ne survivrait pas à une autre crise, qu’elle soit une crise post-électorale ou une guerre des héritiers face à une absence précipitée du Chef que le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » ne souhaite pas. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » est dans la prospective avec ses possibles et veut une Côte d’Ivoire en paix, démocratique, prospère, triomphante et toujours heureuse.
Fait à Abidjan, le 12 février 2024.
Pour « Les Démocrates de Côte d’Ivoire ».
Le Président
Pr. Séraphin Prao