ABIDJAN NEWS
Site de traitement des informations générales sur le plan local et international.
Listen to this article

UNICEF-CI, KFW – lancement du Programme : 500 mille personnes vulnérables visées dans le Nord

147

- VOTRE PUB ICI-

Listen to this article

Le projet dénommé « Renforcer la résilience dans le Nord », financé par la KFW à hauteur de 6 milliards 599 millions de francs CFA (10 millions d’euros), qui sera mis en œuvre en décembre 2023 à décembre 2027, a été lancé officiellement le vendredi 15 décembre 2023 à Cocody, au bureau pays de l’UNICEF en Côte-d’Ivoire. Ce programme vise à renforcer la résilience de 500 milles personnes vulnérables des communautés des régions du Bounkani et du Tchologo face aux risques de débordement de la crise du Centre du Sahel sur les pays côtiers.

Jean François Basse, représentant résident de l’UNICEF en Côte-d’Ivoire, a exprimé sa satisfaction pour la réalisation de ce programme qui va améliorer considérablement la vie des populations du Nord, notamment celles des personnes les plus vulnérables. « Cette initiative soutenue par la KFW s’inscrit de manière cohérente dans le cadre du Plan de résilience des Nations Unies pour le Nord. Le système des Nations Unies en Côte-d’Ivoire œuvre pour l’amélioration conditions de vie des populations vulnérables. Depuis l’adoption du Programme Social du Gouvernement PSGouv2 en 2022, les agences des Nations Unies appuient les efforts de l’Etat de Côte-d’Ivoire pour faire face à l’impact de la crise du Sahel combiné avec les difficultés d’accès aux services sociaux de base et la résilience communautaire. Les régions du Nord étant particulièrement concernées de par leur exposition à l’influence et l’impact de la crise Sahélienne, le renforcement de la cohésion sociale, de la résilience communautaire et des services de l’Etat est devenu une priorité pour les partenaires au développement.», a-t-il soutenu. Jean François Basse a également signifié que les personnes vulnérables sont prioritaires dans ce programme. « L’initiative soutiendra environ 500 mille personnes vulnérables dans les régions du Nord, y compris les bénéficiaires directs et indirects. Près de 87% des bénéficiaires sont concentrées dans les régions du Bounkani et du Tchologo, où 41% de la population sera touchée par le programme. », a-t-il précisé. Par ailleurs, le représentant de l’UNICEF en Côte-d’Ivoire a dit que les activités prévues, telles que la mise en place de services complémentaires dans les domaines de l’eau, l’hygiène et l’assainissement, la nutrition, la protection de l’enfance, la santé, ainsi que l’autonomisation des adolescents et jeunes, sont cruciales pour atteindre nos objectifs.
Mathias Klein, chef de mission adjoint de l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne, a traduit la fierté de son Etat à soutenir la Côte-d’Ivoire dans son dynamisme de développement socio-économique. « L’Allemagne est heureuse de contribuer à travers ce nouveau projet à stabiliser les régions du Nord du pays pour ainsi permettre à ce que la population du Nord du pays soit mieux préparée aux crises et à leur meilleur accès aux services de base. Notre contribution de 10 millions d’euros soutiendra la mise en œuvre du Plan de résilience pour le Nord de la Côte-d’Ivoire, connu entre gouvernement ivoirien et le système des Nations Unies. », a-t-il indiqué.
Michael Wehinger, directeur KFW Afrique de l’Ouest, a fait savoir que ce nouveau projet revêt une importance stratégique en contribuant à la stabilisation des régions du Nord du pays et à l’accroissement de la résilience de la population face aux défis et crises futures. « L’UNICEF, en tant que partenaire de confiance de longue date entretient une collaboration étroite avec la KFW. Nous sommes engagés de manière significative en Côte-d’Ivoire et nous intervenons sur le terrain en étroite collaboration avec le gouvernement ivoirien dans les secteurs cruciaux tels que l’énergie, la santé, la protection de la nature et le secteur privé. (…) Ce projet assure une coordination étroite avec les autorités locales, renforçant ainsi l’efficacité et l’impact des actions entreprises. », souligne-t-il.
Faut-il noter que Jean François Basse et Mathias Klein se sont félicités de cette nouvelle initiative et de la réalisation de ces actes de coopération, axés sur le bien-être de la population ivoirienne et le renforcement de la qualité des conditions de vie des communautés des régions du Nord de la Côte-d’Ivoire.

César Kouakou